Rechercher
  • calabresejean

Brasserie Chimanta aux Angles : Manuel Perera, des bières et une part de rêve

Dernière mise à jour : 24 nov. 2021


Manuel Perera aurait pu ne jamais devenir brasseur. Ce biologiste de formation, totalement autodidacte en ce qui concerne le monde de la bière, a en effet abordé presque en dilettante les brassins comme de petites expériences scientifiques. Il voulait contrôler la plupart des facteurs et voir les résultats. « J’étais intéressé par les aspects microbiologiques et biochimiques appliqués dans la fabrication de la bière, dit-il. Et puis, au fur et à mesure, j’ai découvert un monde merveilleux plein de possibilités ».

Avec Géraldine et Daniel, nos deux sommeliers émérites, nous l’avons rencontré dans son atelier de production… en fait un garage minuscule attenant à la maison familiale aux Angles (Gard). C’est là qu’il a brassé pendant une quinzaine d’années tout en menant en parallèle des projets professionnels qui n’ont pas abouti. « J’ai suivi plusieurs reconversions… sans succès, tout en faisant de la bière en parallèle. Puis, un jour, les gens m’ont encouragé à franchir le pas ; j’ai donc créé ma micro entreprise en 2019 et pour l’instant ça va ».

Ça va bien même ! Car au cours de sa première année de production, il a décroché une médaille d’or au Concours des bières artisanales d’Avignon. Premier concours, première médaille ! Ce qui n’a pas manqué de susciter notre curiosité.


NOUVEAUX HORIZONS / Et d’abord, pourquoi avoir baptisé sa brasserie Chimanta ? « Je suis moitié vénézuélien moitié français, précise-t-il. Et j’ai choisi ce nom pour rendre honneur à mes origines ». Chimanta nous apprend-il, c’est une chaîne de montagnes dans le sud du Venezuela. Une région assez inaccessible. Et Manuel Perera d’ajouter le regard clair et avec le sourire : « Ça rejoint un peu l’idée que je veux véhiculer avec mes bières : promouvoir le voyage et susciter l’intérêt pour de nouveaux horizons ».

En ce qui nous concerne, pas de voyage dans l’immédiat mais l’envie de goûter ses bières. Manuel en brasse quatre (une cinquième, brune, vient de voir le jour mais elle n’était pas encore disponible le jour de notre visite), deux plutôt classiques et deux aromatisées :

- Aurane (du latin « aurum » = en or) est une bière de type Pale Ale à la rode dorée ;

- Latit, c’est une IPA que Manuel considère comme classique dans la mesure où il utilise du houblon (importé de la fameuse vallée de Yakima aux Etats-Unis), de la levure et du malt. C’est elle qui a décroché la médaille d’or ;

- Hardie, une ambrée au romarin pour mettre à l’honneur sa terre d’accueil ;

- Marau-Ya, une blonde aux fruits de la passion pour rendre hommage à ses origines.


Avec ses 8 cuves de 150 litres, notre brasseur gardois a la possibilité de produire jusqu’à 100 hectolitres de bière qu’il commercialise localement : chez des professionnels comme L’Angle des bières, nouveau bar à bières et caviste qui vient d’ouvrir sur Les Angles + un restaurant sur Avignon ; et en vente directe sur le marché de Villeneuve-lez-Avignon le jeudi et celui de la place des Carmes à Avignon le samedi. En attendant de créer son réseau d’intermédiaires

« Nous restons très petits mais l’idée, comme ça marche plutôt bien, c’est de s’agrandir le plus rapidement possible et de déménager dans un local plus grand ». Je lui demande alors de préciser qui englobe le « nous » qu’il utilise : « Je parle au pluriel mais en fait je suis tout seul… même si j’ai de l’aide de ma famille ».

Jean Calabrese

3 boulevard de Provence aux Angles (30133)

Tel : 06 20 38 86 85

www.brasserie-chimanta.com


L'AVIS DE NOS EXPERTS

Nos deux sommeliers, Géraldine Clément et Daniel Chaussée, ont dégusté les quatre bières brassées par Manuel Perera. Voici leurs commentaires :

AURANE : une bière légère à la robe pâle ; la bouche est fraîche presque douce ; la mousse se fait discrète, perlée type Pils. Une bière désaltérante à déguster en toute occasion.

MARAU-YA : une blonde au nez très expressif de fruits de la passion et d’agrumes ; la bouche est surprenante, acidulée sans être douce ; une légère amertume et une explosion de saveurs. Une vraie bière de soif.

HARDIE : une bière ambrée de caractère, un nez expressif de romarin, d’eucalyptus, de sève, de sapin. On retrouve en bouche les mêmes caractéristiques sur une finale légèrement amère. Une bière d’amateur à essayer sur des plats à base d’herbes provençales.

LATIT (pale IPA) : belle robe cuivrée, une bière élégante avec du corps ; petites notes de miel ; bel équilibre, légèrement torréfiée ; chaleureuse ; la mousse est onctueuse, perlée. Finale caramélisée. Accord met vin-bière : porc caramélisé accompagné d’une poilée de pommes fruits.


183 vues0 commentaire